Libra*

Publié le 22 Mars 2019

Sevrage optimal, succès assuré

Dans le secteur porcin, la quantité sans la qualité, c'est un gâteau sans la cerise. La productivité de la truie se mesure traditionnellement au nombre de porcelets sevrés par an et par truie. Toutefois, la qualité de ces porcelets sevrés est très importante pour qu’ils aient les meilleures chances d’atteindre plus vite le poids du marché.

La rentabilité du producteur de porcs dépend du nombre de porcs vendus par truie dans le troupeau, ce qui fait de la capacité de sevrage un élément essentiel du succès.

« Ce changement de perspective est dû à l’énorme amélioration du nombre total des nés totaux au cours des deux dernières décennies »

Jordi Vila
Généticien, Hypor

« Depuis la mise en place du système BLUP [Best Linear Unbiased Prediction], le nombre total de nés totaux a progressé au taux d’environ 0,60 porcelets nés par truie et par an. Malheureusement, une aussi spectaculaire amélioration a aussi des conséquences négatives sur la qualité des porcelets, leur survie et leurs performances plus tard. Dans ce contexte, les caractères de sevrage ont pris de l’importance pour compenser les inconvénients de cette considérable amélioration du nombre de nés totaux. »

La Hypor Libra* est un excellent exemple d’optimisation des performances de sevrage par la concentration sur les critères clés de sélection.

Quantité et qualité des nés totaux forment un tout

Il s’agit probablement des caractères les plus importants de la reproduction chez Hypor.

« Notre indice est en même temps basé sur une sélection équilibrée, » précise Jordi Vila. « Il existe une corrélation négative (c’est-à-dire que l’amélioration d’un caractère entraîne la régression d’un autre) entre le nombre de nés totaux et de nombreux autres caractères (par exemple le poids de naissance et la variation dans les tailles des porcelets). En ne mettant pas le cap uniquement sur le nombre de nés totaux mais en incorporant également les nés vivants ou les porcelets sevrés, nous favorisons le poids et la qualité des animaux à la naissance. »

Ces poids plus importants sont essentiels pour un départ rapide des porcelets. Dans le centre de sélection, qui héberge des parents de pure race de la Hypor Libra* (Hypor Landrace et Hypor Large White), le poids individuel de naissance de chaque porcelet né est mesuré plutôt que le poids de la portée divisé par le nombre de porcelets pour obtenir un poids moyen. Cela signifie que les généticiens de Hypor peuvent incorporer plus d’informations - comme la gamme des poids au sein d’une même portée - pour sélectionner les portées présentant les variations les plus faibles ou les portées les plus homogènes. Le nombre de porcelets ayant un poids inférieur à 800 g (1,76 livre) à la naissance sont également enregistrés pour surveiller (et réduire) le nombre de petits porcelets à la naissance. L’amélioration de ces deux caractères signifie des portés plus lourdes et plus uniformes dans les populations de pure race, dont hérite la Hypor Libra*.

Il est bien connu que les porcelets faibles et légers à la naissance sont susceptibles de mourir avant le sevrage. Pour cela, un bon départ à la naissance joue un rôle essentiel dans la capacité des porcelets à survivre et à se développer. Tenant compte de ce constat, les paramètres de qualité des porcelets de Hypor contribuent à des porcelets plus lourds à la naissance, pénalisent les portées contenant des porcelets de moins de 800 g (1,76 livre) et favorisent les portées uniformes.

Poids à 14 jours

Pour obtenir un nombre optimal de porcelets au sevrage et de garantir leur poids, la truie doit être capable de les nourrir. De la mise bas au quatorzième jour dans le centre de sélection de Hypor, les porcelet ne reçoivent pas d’aliment supplémentaire et ne consomment que le lait de la truie. En conséquence, le poids et la croissance des porcelets durant cette période sont directement liés à la production et à la qualité du lait des truies. Mesurer le poids individuel des porcelets de 14 jours permet de mesurer la capacité de chaque truie à produire beaucoup de lait de bonne qualité pour ses porcelets, c'est la raison pour laquelle les porcelets de la Hypor Libra* réalisent d'excellentes performances tout au long de leur vie.

Hypor Pigs

Nombre de tétines fonctionnelles pour la Hypor Landrace et de la Hypor Large White

Hypor adhère à des règles strictes en matière de nombre et de qualité de tétines lorsqu’il s’agit de sélectionner les animaux de renouvellement Hypor Landrace et Hypor Large White. Les verrats doivent avoir au moins 15 tétines et les cochettes 14.

« Dans notre centre, nous aimons voir des animaux avec 16 tétines et plus et nos truies sèvrent régulièrement 17 ou 18 porcelets parce qu’elles ont plus de tétines, » affirme la directrice de Tullymet Janet Englot. « Il y a quelques années, sevrer 14 porcelets était considéré comme une exception. Nous en sommes à présent à 16 et cherchons à améliorer encore ce résultat. Le nombre de tétines fonctionnelles est dont très important pour nos lignées femelles. »

Pour améliorer encore la capacité de sevrage, les truies du centre de sélection sont sans cesse mises au défi de nourrir autant que porcelets que le nombre de leurs tétines fonctionnelles peut en accueillir. Cela garantit une sélection des meilleures truies, ce qui à son tour produira les meilleures cochettes de renouvellement capables de répondre aux besoins futurs des producteurs de porcs.

De plus, le personnel chargé du contrôle de la qualité chez Hypor examine plusieurs autres caractéristiques pouvant aider au succès des truies et porcelets : la longueur et la forme des tétines ainsi que l’espace entre les tétines.

« Sans cachet d’approbation du contrôle de qualité, les verrats et cochettes ne seront pas sélectionnés, c'est aussi simple que cela, » dit Jordi Vila.

La qualité : une priorité

La qualité est également un thème courant dans les centres de sélection de Hypor, qui font tout pour garantir la sélection des meilleurs grands-parents, dotés d’une excellente capacité de sevrage à communiquer à la Hypor Libra*.

« Dès le début, nous cherchons des truies qui puissent mettre bas sans assistance, » déclare Janet Englot. « Nous veillons également à ce que les truies restent des mères calmes, sereines et bonnes. L’idée est qu’elles soient capables de nourrir leur portée et de sevrer au moins 16 porcelets sains avec un minimum d’intervention. »

Pour que cela soit possible, l’équipe de Tullymet fait tout pour donner à la truie un maximum de chances de succès. L’équipe veille à ce que les truies soient en bonne santé, bien abreuvées et bien nourries, en particulier au pic de la lactation, pour qu’elles soient en mesure de sevrer régulièrement de façon constante des portées lourdes sans compromettre leur condition physique pour les prochaines parités.

Rentabilité totale du système

Maximiser les performances en matière de sevrage implique un grand nombre de facteurs mais revient en fin de compte à une formule simple : Qualité + Quantité = Profit.

« si vous avez une truie capable de faire son travail dans la maternité, de sevrer de 16 à 18 porcelets et de revenir en chaleur sous les cinq jours, vous ne pouvez que réussir, » confirme Janet Englot.

En fait, la rentabilité est au cœur de la Hypor Libra* à beaucoup d’égards.

« En Espagne, l’utilisation d’antibiotiques dans la production porcine est élevée et les producteurs doivent trouver des moyens de réduire cette utilisation, » selon Jose Francisco Sanchez, directeur commercial chez Hypor Espagne. « En stimulant le poids de naissance et la qualité des porcelets, combinés à l’excellente capacité de lactation de la Hypor Libra*, nous réduisons le besoin d’adoption et de soins supplémentaires. Cela réduit le besoin de main-d'œuvre, moins d’antibiotiques et une réduction des coûts de production et l’impact sur l’environnement. »

Et ce qui est peut-être le plus important, la Hypor Libra* excelle du début à la fin, tout comme ses porcelets, ce qui bénéficie à votre entreprise à chaque étape de la production.

« Si vous améliorez l’uniformité à la naissance, vous améliorez aussi l’uniformité au sevrage et à l’engraissement, » explique M. Sanchez. « Au bout du compte, vous avez besoin de moins de temps pour engraisser les porcs et une économie de temps signifie une économie d’argent. »

Hypor concentrant ses efforts sur une amélioration constante, les arguments de vente de la Hypor Libra* ne feront que se renforcer. Avec les caractères déjà existants, toute nouvelle amélioration sera une cerise sur le gâteau.