La truie dotée d’aptitudes sociales

Publié le 7 octobre 2022

La truie dotée d’aptitudes sociales

Cela peut sembler un peu stupide de parler d’un animal de ferme et de sa capacité à « être fairplay », mais dans la production porcine actuelle, ce genre de questions se pose de plus en plus souvent. Les exploitations s’agrandissent et la main-d’œuvre qualifiée devient l’exception à la règle. Ces grands groupes de porcs doivent s’améliorer pour jouer sans arbitre. Comment Hypor, la division porc de Hendrix Genetics, peut-elle sélectionner des femelles mieux loties en compétences sociales pour une vie heureuse ?

Nous souhaitons que nos porcs aient une vie heureuse, saine et productive. Tout commence avec une truie dont le rôle est non seulement d’être sociable et une bonne mère, mais qui doit également être en mesure de produire des porcelets de haute qualité destinés à devenir des porcs charcutiers de grande valeur. Lorsque l’élevage est équilibré, il n’est pas nécessaire de recourir aux extrêmes et nous pouvons tous en récolter les fruits.

Qu’est-ce que les aptitudes sociales ?

Qu’est-ce qui constituent donc les « aptitudes sociales » chez une truie ? Il faut tenir compte des interactions auxquelles une truie est confrontée au cours de sa vie, non seulement avec ses congénères, mais aussi avec les ouvriers agricoles. Différents comportements sociaux ont évolué chez les animaux car ils les ont aidés à survivre ou à se reproduire par le passé. Le fait d’avoir des interactions sociales positives avec d’autres animaux ou personnes permet d’être plus sociable.

L’élevage de truies dotées de meilleures aptitudes sociales nous permet d’éliminer le stress supplémentaire subi par les animaux et les éleveurs à tous les stades de l’élevage. Les truies sociables sont plus faciles à manipuler et montrent leur potentiel maximum. Elles s’adaptent et œuvrent ensemble pour le bien du groupe, sans entrer en compétition les unes avec les autres.

Avantages pour ses contemporaines, sa progéniture et les ouvriers agricoles

Une truie dotée d’aptitudes sociales peut affronter diverses situations sociales sans trop stresser, ou sans que cela n’influence négativement son comportement. Pour les ouvriers agricoles, une truie plus sociable est facile à manipuler et à gérer pendant toute la production car elle est décontractée et accommodante. Elle se trouve à mi-chemin entre la réaction hostile et le réflexe de fuite. Cette disposition calme permet d’économiser du temps de travail si l’on considère le temps nécessaire pour déplacer les truies, interagir avec elles et les soigner. Les aptitudes sociales entre les porcs sont également essentielles et peut-être plus naturelles. Pour ses contemporaines (les autres truies), une truie sociable s’adapte facilement à la structure hiérarchique des productions en groupe et interagit avec les autres de manière constructive (elle ne se bat pas, elle se fait des amis « sur le terrain de jeu »).

Un autre point à considérer chez une truie dotée d’aptitudes sociales est la façon dont elle interagit avec sa progéniture après la mise bas, ou sa capacité de maternage. Cette compétence commence dès la mise bas et se poursuit jusqu’au sevrage. Elle commence par le désir de la truie de construire un nid, qui est associé à une baisse du nombre de porcelets mort-nés, affamés ou rejetés. Ensuite, la capacité de la truie à mettre bas facilement, sans intervention, et à rester en position couchée jusqu’à la fin de la mise bas, est importante pour que ses porcelets naissent en toute sécurité et consomment suffisamment de colostrum. De la mise bas au sevrage, les truies qui sont plus vocales ou communicatives pendant la période d’activité (par exemple lorsqu’elles sont debout ou mangent) contribuent à une moindre mortalité avant le sevrage (liée, par exemple, aux rejets). Notre truie dotée de compétences sociales a une capacité maternelle exceptionnelle, de la mise bas au sevrage, mettant facilement bas et prenant soin de ses porcelets.

Comment pouvons-nous élever des truies plus sociables ?

Il est important de découvrir ce que signifie avoir une truie plus sociable, mais aussi de trouver des moyens d’y parvenir et même de l’améliorer. Les mesures comportementales peuvent être difficiles à obtenir et parfois subjectives, il est donc peut-être utile d’étudier des caractéristiques faciles à mesurer mais qui amélioreront aussi indirectement les aptitudes sociales de la truie. Par exemple, en ce qui concerne les truies en gestation, nous plaçons actuellement l’ensemble des truies en gestation au niveau de la lignée femelle en stabulation libre. Cela permet de sélectionner indirectement des truies dotées d’aptitudes sociales, mais aussi des truies ayant des pieds, des membres et une structure corporelle exceptionnels. Les truies en stabulation libre doivent également s’habituer à ce que les ouvriers agricoles aient accès à leur « espace personnel » lorsqu’elles sont en liberté et en groupes, ce qui permet de sélectionner indirectement les animaux ayant un meilleur comportement envers les humains. Enfin, l’inclusion de caractéristiques telles que le pourcentage de porcelets nés vivants ou le pourcentage de porcelets sevrés, se traduit par une sélection indirecte pour une meilleure capacité de maternage. Les truies présentant un pourcentage élevé de porcelets nés vivants auront moins de porcelets mort-nés et vivront probablement le processus de mise bas avec moins de difficultés. Les truies ayant un pourcentage élevé de porcelets sevrés sont probablement plus aptes à communiquer leur activité à leur progéniture, tout en produisant du colostrum et du lait de croissance en quantité et en qualité suffisantes.

L’élevage d’une truie dotée d’aptitudes sociales offre de nombreux avantages. Les ouvriers agricoles seront heureux, les autres truies le seront aussi et elle sera une excellente mère pour de nombreux porcelets. Nous sommes convaincus qu’en sélectionnant des animaux sains et faciles à gérer, nous obtiendrons un meilleur bien-être, moins de gaspillage et une réduction du travail des ouvriers agricoles.

Hypor piglets with sow_edited.PNG

Articles associés

, by
L’impact de 2 % du progrès génétique

Notre programme de sélection porcine vise à fournir des animaux sains et indépendants qui s’améliorent continuellement à chaque nouvelle génération. 2 % peuvent sembler peu. Néanmoins, dans le bon co…

, by
Optimisation de la chaîne d'approvisionnement : de l'exploitation à la fourchette

À quoi ressemble le futur de l'exploitation porcine ? Les éleveurs et entreprises agricoles se demandent ce que leur réserve l'avenir. La pression économique, sociétale et environnementale …

, by
Utiliser une génétique porcine de haute qualité pour le meilleur retour sur investissements

L'utilisation d'une génétique porcine de la plus haute qualité pour le meilleur retour sur investissements devrait être une décision facile, mais ce n'est pas toujours le cas. Cela dép…