Bon Accord-1

Publié le 28 Mai 2019

«La sécurité avant tout », règle d’or pour le centre de sélection

Comme tous les éleveurs de porcs le savent, ne pas perdre la sécurité de vue un seul instant est bon pour les bénéfices. Cette philosophie est partagée par le centre de sélection reconstruit de Bon Accord à Ituna, Saskatchewan, et sert de fil conducteur à son fonctionnement et ses procédures. Ce centre de sélection « naisseur-engraisseur » de 1200 truies est équipé des plus récentes technologies et des équipements les plus modernes, mais c’est l’accent mis sur la biosécurité qui le distingue vraiment.

Hypor Wouter

Les caractéristiques et les procédures de la biosécurité sont la façon de confirmer notre statut en matière de santé et cela est extrêmement important du point de vue de la génétique pour un centre de sélection. Nous enregistrons ici des progrès en génétique et ne pouvons le faire que si les animaux sont capables d'exprimer tout leur potentiel génétique.

Hypor Wouter
Dr. Wouter Deley
Senior Veterinarian & Health Manager Swine Hendrix Genetics

Les animaux de Bon Accord sont en outre idéaux pour l’exportation. La plupart des pays sont très protecteurs en matière de maladies et les porcs qu’ils importent doivent donc être exempts d’une longue liste d’agents pathogènes. Une entreprise peut avoir les meilleurs animaux du monde mais si elle n’a pas le statut sanitaire requis, beaucoup de pays lui fermeront leurs frontières.

Malgré toutes les mesures de protection prises à Bon Accord, les efforts pour faire plus sont permanents. Il est prévu de faire subir un test d’infection (détection de la présence de bactéries) à chaque véhicule qui approche le site et un bâtiment chauffé est en cours de construction pour faciliter la désinfection des camions en hiver.

« Beaucoup pensent que la maladie est une menace moins importante en hiver et que rien ne survit au froid mais les basses températures sont au contraire une isolation idéale pour préserver les agents pathogènes. Ce bâtiment chauffé renforce notre engagement à l’égard de la santé. »

Le plan à long terme vise également l’introduction d’une petite usine d’aliments à proximité du site pour éliminer totalement le risque que présentent les camions d’aliment et donner aux opérateurs le contrôle des matières premières.

Bien entendu, tout ce qui est entrepris par Hypor va dans le sens de la rentabilité totale du système, et c'est exactement ce que fait Bon Accord. Protéger le statut sanitaire élevé de Bon Accord permet de réduire le nombre et le coût général des vaccinations, qui n’ont alors lieu que pour préparer les animaux avant leur expédition. Pour les clients, des animaux sains signifient une meilleure conversion alimentaire et une réduction des coûts de l’aliment, qui représentent la partie la plus importante des coûts de production. Mais cela bénéficie également à la société dans son ensemble car la biosécurité devrait faire diminuer le besoin d’utiliser des antibiotiques.

« Acquérir un statut sanitaire est une chose mais le maintenir en est une autre. Le monde est petit et le Canada reçoit la visite de gens des quatre coins du monde. Nous devons être bien conscient que la réforme est une façon de lutter contre la propagation des maladies qui est d’un autre temps. Il n’existe pas de vaccin contre des maladies telles que la DEP et la PPA, il faut donc veiller à ce qu’elles ne passent pas la porte, et c'est exactement ce que fait la biosécurité. »

L’avantage supplémentaire pour les producteurs est que les pratiques de Bon Accord deviennent la règle d’or à partager avec les clients de Hypor. L’entreprise continuera d’évaluer et d’adapter ces pratiques pour maintenir la norme tout en communiquant les améliorations au reste de la branche. Ainsi, des sites tels que Bon Accord génèrent des connaissances internes permettant d’améliorer la biosécurité de Hypor et des clients.

Hypor Wouter

Les éleveurs de porcs, à l’échelle commerciale, peuvent penser que nous sommes fous de nous concentrer constamment sur la biosécurité mais des sites tels que Bon Accord ne sont pas comparables à des sites de production lambda. Nous vivons à une époque où les menaces de maladies sont extrêmes et nous avons donc besoin de prendre des mesures extrêmes pour protéger notre statut sanitaire élevé, maintenir le niveau de nos exportations et préserver les marges de nos clients.

Hypor Wouter
Dr. Wouter Deley
Senior Veterinarian & Health Manager Swine Hendrix Genetics