19010186_HENDRIX_GENETICS_animal_genetics_vs_gene_modification_video_no_helix_598x308[11].jpg

Publié le 28 Novembre 2019

La modification génétique écrit une nouvelle page pour le secteur porcin

Si vous trouvez que la castration est un sujet délicat, imaginez ce que cela doit être pour les porcs. Bien que les porcs soient systématiquement castrés pour éviter « l’odeur du verrat » et améliorer la qualité de viande, cette pratique pose quelques problèmes en matière de bien-être animal. En réponse à ces préoccupations, Hypor étudie avec ses partenaires la possibilité d’utiliser la modification génétique pour remplacer la castration et améliorer le bien-être des animaux.

« La modification génétique dans le porc, et dans d’autres espèces, implique la modification précise de la paire de base d’un nucléotide dans le génome du porc ; la modification peut être soit une suppression soit un ajout, » a expliqué Abe Huisman, directeur de la recherche et du développement chez Hypor, une société de Hendrix Genetics. « Il existe plusieurs méthodes et technologies pour la modification mais ce qu’elles ont en commun, c’est qu’elles permettent une modification exacte à un endroit prédéterminé du génome. »

Comme c'est le cas dans plusieurs domaines scientifiques, il est primordial de commencer tôt pour garantir le succès de la modification génétique.

R&D johan van arendonk.jpg

Faire un changement défini dans l’ADN à un endroit précis exige un accès à des embryons à un stade précoce, la technologie de la modification génétique étant appliquée dans l’embryon pour s’assurer que le changement soit effectué dans autant de cellules que possible, « L’objectif est de créer un animal qui transmettra son ADN modifié à ses progénitures.

R&D johan van arendonk.jpg
Johan van Arendonk
Chief Innovation & Technology Officer chez Hendrix Genetics

En tant qu’entreprise s’efforçant de rester à la pointe d’un progrès bénéficiant à ses clients, Hypor s’engage sans réserve à explorer le potentiel de cette nouvelle technologie.

« Hypor est impliqué dans un projet de modification génétique visant à supprimer la castration chirurgicale des porcs, » a ajouté le Dr Huisman. « Le projet, intitulé « Alliance to End Surgical Castration of Swine » – s’appuie sur la technologie de la sélection de précision pour créer des mâles nés naturellement castrés et restés à l’état prépubère. »

Jusqu’à présent, le projet a débouché sur de nombreuses portées de porcelets naturellement castrés. Bien qu’il reste encore beaucoup à faire pour que ces porcelets sans castration chirurgicale soient commercialisables, le potentiel est très encourageant.

R&D johan van arendonk.jpg

« Il faudra répondre à plusieurs questions avant de poursuivre, par exemple en ce qui concerne les meilleures pratiques pour le rétablissement de la puberté et de la fertilité et l’impact de la modification sur l’animal de façon générale, par exemple en matière d’efficacité alimentaire et de qualité de viande, Le sexe des embryons est-il déterminé au moment de la modification génétique ? Comment savoir si nous ne modifions que des mâles ? Commercialisé, ce produit contribuera à améliorer le bien-être des porcs tout en garantissant une viande d’excellente qualité. Nous nous engageons à faire un usage responsable de cette technologie pour aider les producteurs de porcs du monde entier.

R&D johan van arendonk.jpg
Johan van Arendonk
Chief Innovation & Technology Officer chez Hendrix Genetics

En ligne avec l’engagement de Hypor envers la rentabilité totale du système, l’élimination du besoin de castration au niveau commercial réduira également le besoin d’intervention sur l’exploitation et donc les frais de main-d'œuvre chez le producteur.

Bien que la modification génétique ne soit pas la panacée universelle, elle constitue un pas important dans l’application de la technologie au profit de tous.

« La modification génétique ou sélection de précision est un outil supplémentaire dans l’arsenal génétique, en particulier pour les caractères difficiles à améliorer avec les méthodes de sélection conventionnelles, » a poursuivi le Dr Huisman. « Savoir que nous pouvons utiliser cette technologie pour sélectionner des animaux encore plus rentables, durables et autonomes est enthousiasmant. »

Articles connexes

, by
Collaboration : la clé du nouveau pacte porcin

C’est le désir d’instaurer des coalitions qui fut à l’origine d’un récent accord passé entre Hendrix Genetics (Hypor) et la société allemande BHZP. Un contrat a été signé le jeudi 21 novembre 2019 po…

, by
L’imbattable Hypor Kanto

Jamais deux sans trois : le Kanto en est un parfait exemple, offrant croissance, qualité mais aussi .régularité Avec autant de qualités, cette lignée mâle Duroc distance sans surprise la concurrence …

, by
Le marché espagnol du porc : excellent et en pleine expansion

Dans la liste des plus gros exportateurs de porcs du monde, vous trouverez dans l’ordre alphabétique l’Espagne (Spain) entre la Russie et le Royaume-Uni (United Kingdom). Mais en termes de croissance…