Hypor construction Sischamps 2017 6

Publié le 5 Septembre 2017

Hypor fait progresser la génétique avec une nouvelle station de sélection à Sichamps, France

Hypor investit dans de nouvelles installations à Sichamps en France, avec 72 stations PPT (Pig Performance Testing - test de performances des porcs) de NEDAP pour déterminer la croissance et la consommation alimentaire quotidienne des verrats Hypor Maxter et Magnus.

Ces nouvelles installations, à la pointe de la technologie sont réalisées par les sociétés CME, ROSE Eludis, Anders Beton – (caillebotis Picto), Hotraco, Maison Blue, Vereijken-Hooijer et VDL et deviendront opérationnelles en octobre 2017. « Les nouvelles installations et les stations d’alimentation supplémentaires nous permettront d’augmenter de 3 000 le nombre de porcs que nous testons sur les stations d’alimentation par an, portant le nombre total d’animaux testés à environ 6 400, » a expliqué Julien Briant, directeur général France d’Hypor France. Chaque station aura la capacité de mesurer la consommation alimentaire journalière et le gain de poids journalier de 14 porcs.

 

« Cette technologie permet des améliorations considérables dans la précision de mesure de la consommation et du gain de poids, » a poursuivi Julien Briant. « Cela nous aidera à améliorer l’information sur le CMJR (Consommation Moyenne Journalière Résiduelle) — un point essentiel en matière de rentabilité. » L’alimentation représente 60 à 70 % du coût total de production. Les stations d’alimentation viendront renforcer encore le programme Hypor Maxter et Magnus, qui a dans le passé permis de fortement améliorer la teneur en viande maigre et le pourcentage de viande. « Cet investissement offrira aux éleveurs de porcs un produit capable d'optimiser la rentabilité, » a dit Julien Briant. Les stations d’alimentation permettront notamment de faire progresser la génétique en apportant plus de précision et une plus grande intensité de sélection. Le progrès qu’il est possible de réaliser dans la génétique dépendent d’un nombre de paramètres définis : 1) précision de la sélection ; 2) intensité de la sélection ; 3) variabilité génétique et 4) intervalle de génération. Le nombre d’animaux testés dans le programme de sélection contribue à la précision et à l’intensité de la sélection.

 

Précision de la sélection : Les stations d’alimentation abritent les animaux dans un environnement standardisé de sorte à ce que les généticiens puissent voir le véritable potentiel génétique, par exemple la consommation alimentaire, des animaux lorsqu’ils sont logés en groupe.

Intensité de la sélection : Un nombre plus important de stations d’alimentation fait augmenter le nombre de porcs pouvant être testés et se traduit par une sélection plus rigoureuse des animaux utilisés pour la prochaine génération.

Variabilité : En testant les animaux dans un environnement standardisé, les généticiens d’Hypor sont en mesure de mieux juger de l’écart génétique existant entre les animaux. Si tous les animaux sont testés dans les mêmes conditions, une plus grande partie de la variation peut être attribuée à des différences génétiques entre les animaux.

 

« Avec cet investissement, nous serons en mesure de tester la plupart des verrats qui passent dans l’installation avant leur vente aux centres d’inséminations, » a dit Abe Huisman, directeur de la recherche et du développement chez Hypor. « Cela nous donne une plus grande précision génétique, ce qui ne manquera pas de bénéficier à nos clients. » Hypor fait actuellement usage des stations d’alimentation pour mesurer la consommation individuelle et la croissance de plus de 15 000 verrats pure race chaque année. « En fin de compte, cet investissement fait tout simplement partie de notre travail, » a conclu Julien Briant. « Nous investissons pour nos clients pour être certains de leur livrer les meilleurs animaux possibles aujourd’hui - et demain. »